Fermer les yeux mais rester allumé

Oui, le 5 novembre 2018 a bien eu lieu. 8 personnes décédées n’auront pourtant pas suffi à faire (ré)agir les responsables politiques municipaux. Si le silence et la fausse compassion des premiers instants furent assourdissants, leur inaction n’en est pas moins effroyable.

Aujourd’hui, alors que près de 2000 personnes sont à la rue, une majorité d’élu(e)s supposée représenter les Marseillais voudrait nous faire croire que tout va bien. Les délogés sont heureux, bien nourris et se déplacent facilement. Ils jouissent d’un quotidien de vie très agréable et peuvent dire « merci ».

Bien sûr, ceux qui pensent que non, tout va mal, rien n’évolue dans le bon sens, ne sont qu’une minorité cherchant à prendre le pouvoir. Ceux-là même qui se réveillent en observant que la politique de rénovation urbaine du centre-ville de Marseille n’est pas une priorité. La promotion immobilière demeure reine en sa ville. Les notables continuent aisément à se répartir le gâteau. Les bougies restent grand allumées. Le feu n’est pas près de s’éteindre à Marseille.

Eva Talha

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s