Á Marseille, le choix entre taudis/godillots et châteaux/souliers vernis.

C’est avec l’assurance du travail bien fait que les services de l’enfance ont délivré l’autorisation d’ouvrir une mini-crèche au 64 rue d’Aubagne. Les bébés et leurs parents étaient accueillis le samedi 3 novembre dans ses tout nouveaux locaux pour une matinée portes ouvertes. Cette crèche Montessori, située en face du numéro 63, avait programmé son accueil « courant  novembre ». Pas l’ombre d’un doute pour les services du département, ignorant les alertes qui agitaient la rue d’Aubagne et ses habitants, dont huit ont perdu la vie.

Les immeubles voisins ont été évacués et la crèche est restée porte close.  La faute à la poussière de l’habitat dégradé passée sous le tapis de l’inconscient des pouvoirs publics. De leur aveuglement, déni, volonté d’effacement des difficultés de Marseille et de leur seul credo : faire sortir de terre de nouvelles habitations. Au diable la misère pourvu qu’on ait l’ivresse du neuf.

Ambition centre-ville, suite

Sans rougir de l’oxymorique « Ambition Centre-ville », département, métropole et ville de Marseille poursuivent le projet de « transformation » du centre-ville. Á peine deux mois après le drame de la rue d’Aubagne, le volet Requalification des espaces publics du centre-ville de Marseille est présenté avec satisfaction par le président du territoire Marseille*. Vous allez voir ce que vous allez voir, l’heure est venue du « partage de l’espace public en faveur des piétons, d’un vaste espace cohérent et lisible propice à la déambulation ». Car les objectifs sont de « développer la piétonisation et faciliter les modes de déplacement doux », « organiser des espaces piétons plus confortables ».

60 millions d’euros pour la requalification de quelques axes

L’ivresse du neuf refait surface. Du neuf, du visible, du coûteux. Le département met 60 millions d’euros dans la corbeille de Marseille pour la requalification de 22 hectares de surfaces piétonne.

Mais la délivrance du triste sort réservé aux piétons, bébés en poussettes et personnes à mobilité réduite dans le périmètre d’Ambition centre-ville Marseille n’est pas dans ce projet.

Oui, quelques axes brilleront, pour notre bonheur marseillais et ceux des touristes. Mais les espaces alentours du maillage des rues heureuses élues resteront en l’état, sans projet d’amélioration des trottoirs marseillais, inconfortables, souvent impraticables. Et hors règlementation, comme le collectif Piéton à Marseille alerte la mairie de Marseille, la métropole et son équipe Ambition centre-ville depuis bientôt trois ans.

Paradis des piétons : un rendez-vous raté

L’occasion était pourtant belle de porter l’ambition sur la totalité des 23 secteurs d’interventions et de penser à faible coût la mise en conformité des trottoirs. Pas pour demain la largeur minimale de 1m40 de cheminement piétonnier ; ni -pour les rues étroites- des zones de rencontre où sont prioritaires cyclistes et piétons sur des véhicules limités une vitesse de 20 km heure. Oubliés les objectifs du Plan de Déplacement Urbain 2013 de «supprimer les arrêtés marseillais autorisant la pratique du stationnement à cheval sur le trottoir».

Le spectaculaire et objet de communication ont été préférés à une restructuration pour tous les piétons. Ce qui ne brille pas est indigne de l’intérêt des élus marseillais.

Martine Bigot (Collectif Piéton à Marseille de l’association 60 millions de piétons)

*La concertation auprès des marseillais est en cours et prendra fin le 5 février 2019. Rendez-vous dans les mairies des secteurs 1/7, 2/3 ou dans les locaux de la métropole Aix-Marseille Provence au Pharo pour contribuer à la prise en compte de tous les piétons.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s